Un CDI de collège :
astuces de fonctionnement

Vous découvrez la vie d'un CDI de collège ?
Le document publié sur le site académique Surfons Docs peut vous aider à la prise en main de ce lieu.

Et j'espère que cette boite à outils de "trucs et astuces" pourra vous être utile.

 

1- Gestion matérielle du lieu

2- Accueil des élèves sur leur temps libre

3- Activités pédagogiques

4- Les « petits plus » Vie scolaire

 

Préambule : le fonctionnement qui sera détaillé dans ce document est celui en vigueur dans le CDI du collège Mathurin Régnier de Chartres. Sa situation idéale (RDC, à mi-chemin entre la salle des profs, la vie scolaire, les études et la cour), sa superficie et son agencement, et surtout la qualité des relations entretenues avec l'administration, la vie scolaire (CPE et surveillants), les agents et les professeurs rendent ma tâche plus facile. Ne reste plus alors qu'à faire venir, puis à canaliser les 600 élèves du collège...

Quelques photos du CDI : Vue de la salle de travail Vue de la salle info du collège Salle de travail

 

 

 

 

 

1- Gestion matérielle du lieu

 

Cotes

- Propres (à l’ordinateur, pas à la main) et uniformisées (choix une bonne fois pour toute d'une taille et d'une police)

- Professionnelles : identiques à celles d’une bibliothèque municipale, pas simplifiées

 

Livres propres et neufs : importance du désherbage, des réparations et du nettoyage. Le documentaliste respecte ainsi les lecteurs, qui en retour font davantage attention aux livres.

Rangement impeccable :

Un rayon mal rangé le sera davantage après le passage des élèves.

Des étiquettes en haut des BD facilitent le rangement. On repère tout de suite les BD rangées en catastrophe à la sonnerie de la fin de récré...

J'ai choisi le classement par scénariste, comme à la BM, avec des intercalaires pour certains héros.

 

 

Signalétique claire pour une autonomie des élèves

- Tout doit pouvoir être retrouvé : planning, règles, modalités du prêt, thèmes des étagères... (Cf Activité de découverte du CDI des 6e).

- Pour coller des informations sur les étagères, un plastique aspect mat, très fin de chez Borgeaud  (je crois que c'est la référence SM, mais il faut que je vérifie) est parfait et est plus pratique que les films plus épais qui laissent de la colle partout quand on les enlève. Je m'en suis aperçue suite à une erreur de commande, ce papier étant impossible pour couvrir les livres.

- Passer les informations et les mises en garde avec des ardoises, des écriteaux, des portes-tableaux, des galets. C'est moins agressif.

 

Aiguiser la curiosité

- On peut présenter les livres dans des paniers, des boites, des corbeilles, une brouette... Et changer souvent.

- Vous pouvez utiliser des personnages de BD pour passer les infos sur les affiches.

 

Circulation et disposition des espaces

- Eliminez tous les « coins à bazar », du type derrière une étagère. Repérez les problèmes de circulation, les encombrements aux récrés. Testez une autre disposition, et voyez si ça va mieux. Si vous n'êtes pas en remplacement, n'hésitez pas à changer les étagères de place ou de destination, les tables... Les élèves aiment quand ça change, et ça remotive !

- La disposition des tables peut induire du bruit ou du calme. Quand c'est possible, ne mettre que deux chaises par table, toutes tournées vers le bureau : photo de l’espace table. Evitez les "coins-lecture" avec les 4 fauteuils confortables et la table basse pour les pieds des élèves ; ça favorise les discussions et le relâchement. Les fauteuils confortables, c'est bien tout seul dans un coin tranquille pour s'isoler dans une lecture attentive d'un roman ou l'écoute d'un livre-CD. Les cubes en bois qu'on trouve dans les bibliothèques sont parfaits pour empêcher que les élèves aient une posture avachie. On n'est pas un monstre si on n'autorise pas les discussions à 4 ! Par contre, autorisez deux élèves de lire le même document (mais pas davantage). C’est important pour donner à la lecture une image de convivialité, de communication, et pas d’isolement.

 

Prêt :

- S’il existe des fiches carton, gardes-les ! Sinon tant pis ! Cela permet le prêt différé dans le temps, dans l’espace, pour une classe entière en même temps, permet d’être disponible à la récré pour conseiller ou surveiller. Dans mon collège, le prêt/retour est en totale autonomie : photo de l’espace de prêt autonome.

- Tout prêter, ça limite souvent paradoxalement les vols ! Et ça évite de connoter un type de lecture comme une sous-lecture non digne d'être lue à la maison ; souvent les BD... Exception proposée par une collègue pour les mangas : gains de temps si on ne les couvre pas, moins de "disparition" et de livres abimés rapidement, couvertures photocopiées en guise de fantômes, livres conservés à part, les fantômes servant de marque-page tant qu'un élève est en train de le lire, récré après récré.

 

 

Publicité et communication, pour être connu et reconnu :

- affichage du planning : il est indispensable que les élèves puissent le consulter facilement, sans nécessairement se déplacer devant le CDI. Cela leur permet de s’organiser, et rend plus facile la démarche d’y venir. Quand on risque de se casser le nez, on ne se déplace pas.

- accueil des nouveaux élèves dès le premier jour, au pire la première semaine : 6e, sections sportives avec arrivée en 4e...

- présence aux réunions parents-profs, présence et prise de parole aux réunions entre collègues, mais aussi réunions de parents
 

 

 

 

2- Accueil des élèves sur leur temps libre

 

Récréations :

-         En ouvrir au moins une par jour, aller voir les collègues pendant la 2e

-         Ne pas autoriser qu'ils sortent des affaires de classe : c'est en général pour piller l'exercice de math sur le cahier du copain, parce qu'on a oublié de la faire, ou pour réviser le contrôle qui a lieu juste après la récré...

-         Réserver les ordinateurs à e-sidoc, à la consultation du site du collège. Ne pas autoriser qu'ils finissent un travail en techno sur les ordi. Je refuse également qu'ils aillent voir leurs notes !

-         Ne pas autoriser les allers-venues (on vient et on sort une fois)

 

Midi : quand les locaux s’y prêtent, permettre les visites libres de quelques minutes. Le CDI devient un lieu facile et naturel pour tous, si on peut y passer sans formalités.

 

Heures d’étude :

-         Il est important de faire comme les collègues : aller chercher soi-même les élèves dans la cour, ou les faire se ranger devant le CDI (selon les heures). Les faire entrer à la seconde sonnerie, leur prendre leur carnet dès l’entrée (liste des présents, et liste en cas d’alerte), fermer la porte et ne plus accepter personne. L’heure peut alors commencer sereinement.

-         Faire soi-même la liste des présents, ne pas laisser la vie scolaire décider des arrivées. On peut utiliser le logiciel cdi-stat (en téléchargement gratuit). Attention, l'installation est un peu délicate, suivre vraiment le mode d'emploi très clair. Quand on présente une liste "pro" à la vie scolaire, où figurent aussi les séances avec les classes, et ce qu'ils ont fait, ça fait quand même mieux qu'une liste à la main sur un bout de papier, pas classée par classe ni par ordre alphabétique.

-         Faire poser les cartables à l’entrée quand c’est possible. En plus d'éviter certainement un peu les vols, ça libère l'espace, et évite les chutes du documentaliste, qui a autre chose à faire que de regarder où il met les pieds... Et ça fait plus joli !

-         Autoriser la lecture, les recherches, mais pas le travail scolaire qui n'a pas besoin de documents (exercices, leçons). Je fais personnellement une exception pour les 3e : ils sont autorisés à faire leurs exercices de math ou d'anglais dans le calme. Cela les habitue au lycée, leur reconnait un statut de "grand" et permet de continuer à les voir, leurs heures d'étude étant en général réduites. Du coup, l'an dernier, 76% des élèves de 3e sont venus au moins une fois au CDI sur une heure d'étude, et représentaient 25 % des visites.

 

Ordinateurs, un règlement simple, mais volontairement dur pour éviter les dérives

-         Pas de recherches non scolaires

-         Un seul élève (sauf exception, type activité à finir)

-         Obligation d’expliquer ses besoins avant de s’installer

-         Casser les habitudes de la maison : google interdit, mais d’autres moteurs (Doona, Exalead, Starpage)

-         Règlement simple, coercitif, affiché et appliqué. Liste des élèves exclus (avec la raison) affichée derrière son bureau, pour plus de transparence et d’efficacité. A la place de la sanction d'un an dès la première bêtise, on peut faire une sanction d'un mois, avec exclusion définitive en cas de récidive. Sans doute plus éducatif que mon règlement. Mais au collège, j'y suis obligée, vu le nombre d'élèves peu impressionnés par une petite sanction d'un mois...

 

Donner des contraintes, mais respecter les élèves, et offrir des activités intéressantes :

Respecter leurs difficultés et leurs goûts : avoir de tout, de toutes difficultés, et que ce soit naturel

« Malette de survie récré et fin d’heure » :

- des livres qui marchent à coup sûr, non empruntables, posés sur des présentoirs sur les tables

- des abonnements loisirs attractifs : Tchô, La pêche et les poissons, magazine de scooter, Ciné Live, Sport Mag ou d'autres magazines de sport plus spécialisés… (Chez le coiffeur, on n'aime pas non plus "lire" des articles, on feuillète...). Liste des abonnements de cette année.

Albums ado : lecture facile mais pas « bébé »

Romans "attractifs" : exemple des "romans graphiques", avoir les romans "à la mode" et suivre les séries. Idées de romans sur le thème des dragons, de la magie et des sorciers.

BD et manga : liste des mangas du CDI sur le blog du CDI, rubrique idées de lecture.

DVD, livres audio

Les occuper : les embaucher pour ranger les livres, faire des affiches, de la décoration. Leur faire changer une sélection de romans en leur donnant un thème. Leur proposer de créer un mot croisé ou un quiz (hot-potatoes…) à partir d'un roman/livre doc/BD/film…
Petit truc : trouvez des caractères de police sur Dafont, par exemple en creux. Une fois agrandis en A3 et coloriés par les élèves, vos messages se voient mieux sous le préau. Et ils adorent colorier. Ex:

 

 

3- Activités pédagogiques

 

6e (dossier 6e de l'an dernier) ou le nouveau de cette année

- Dès la rentrée : leur donner les clés du fonctionnement (horaires, règles, prêt, occupations possibles, clubs…)

- Formation à la RD (classements, vocabulaire et notions, e-sidoc, quelques exposés…) : on peut faire le minimum seul, mais avec des activités ludiques et vraies par rapport à leur activité d'utilisateur de bibliothèque et de chercheur d'information, pas une formation de mini-documentaliste...)

- Ensuite, rebondir sur les projets des classes, pour des séances autour de la lecture, ou de la RI (création d’un livre, d’un journal, d’une expo…)

- Quand ? On peut dédoubler avec un collègue, faire avec lui sur une heure type vie de classe, ou imposer un créneau étude, toute l'année ou ponctuellement.

 

5e (dossier 5e de l'an dernier) ou le nouveau de cette année (page 5) : j'ai choisi personnellement depuis plusieurs années de prendre les 5e sur des heures d'études, en demi-groupes. C'est maintenant à leur emploi du temps. La situation particulaire du collège, avec des collègues qui ont intégré la recherche documentaire dans leur enseignement, m'a amené à cette décision. J'apporte aux élèves des compétences très spécifiques au niveau informatique, qu'ils pourront ensuite réutiliser avec leurs enseignants, sur les 3 dernière années du collège.

 

RD tous niveaux

- Répondre toujours "oui" aux demandes des collègues. Voir ensuite pour le détail, en veillant toujours à être dans un statut de professeur documentaliste.

- S'appuyer sur les nouveaux dispositifs (socle commun, HIDA, PDMF, et B2i) pour proposer des séances. La nécessité de valider le socle commun et de mettre en place tous ces dispositifs peut nous aider à faire passer des activités de recherche documentaire. Profitons-en !

- En fonction de ses compétences spécifiques, on peut aussi proposer d'autres activités, plus rarement demandées par les collègues : maitrise du traitement de texte, travail sur la fiabilité des sites Internet, travail sur la presse (papier ou numérique), les coulisses de Wikipedia, maitrise de Google (syntaxe de la requête, options,...et découverte d'autres moteurs...), création d'un blog pour la DP3,...

- Quand ? Intervenir sur des heures de cours avec les collègues bien-sûr, mais pourquoi pas seul avec un demi-groupe pour permettre par exemple un TP en SVT ou en physique. Les collègues apprécient souvent cette opportunité. Pourquoi ne pas intervenir aussi sur les heures d’étude des élèves, avec certaines activités proposées en autonomie au CDI, et sur le mode facultatif. Avec la carotte de la validation du socle, on peut capter des élèves, et ainsi tester des activités avant de les proposer à des classes entières. Et les élèves qui s'ennuient aiment bien "tester" des nouvelles activités, surtout si elles sont sur ordinateur. En testant ainsi avec quelques élèves, on peut modifier la séance avant de la proposer à une classe et ainsi être plus sûr de soi... Avec l'ancienneté, on peut même imposer des séances obligatoires sur heure d'étude, sans rencontrer de résistance.

 

Lecture 4e et 3e

- Offrir aux élèves des moments de lecture sur place, avec des « bons » livres. Les collègues sont vite charmés de voir leurs élèves lire volontiers. Se travaille sur plusieurs années, et nécessite d’avoir vraiment des très bons titres pour ce niveau.

- Avoir des bons titres et les connaitre

- Caisses Prix littéraire à laisser dans une salle : prix littéraire historique jeunesse, prix Tam tam, prix "maison"

- Proposer un "club" pour une classe : un choco-BDmanga, avec des petites tables, des adultes complices (bibliothécaires, CPE, collègues,...), et des carrés de chocolat... Avec le temps, on peut demander à d'autres partenaires de nous accompagner : Université du temps libre, parents d'élèves rencontrés lors des réunions et avec qui on tisse des relations au fil des mois. Le thème BD-manga est bien pour un premier RDV, parce qu'il plait aux élèves, que c'est une reconnaissance de leur culture, et qu'il permet de leur dire d'en emmener pour nous en conseiller. On peut ensuite proposer un thème de roman : policier, récits épistolaires, l'adolescence, les relations avec les personnes âgées... Dans ce cas, les livres sont à lire avant par tous les participants.

 

Conseils :

- dire toujours oui, du moment qu'il s'agit d'une séance pédagogique (pas pour réserver le bus !)

- être réactif face aux projets des collègues : avoir des oreilles partout, et proposer des activités parallèles en cas de sorties (reportage, interview, article façon journal ou pour le site du collège, recherche complémentaire...)

- attention toutefois aux grands projets qui durent longtemps, lassent un peu tout le monde, et mobilisent le CDI de manière inégalitaire

- éviter les activités "vides de sens". En 3e, on ne fait pas chercher des informations théoriques sur des métiers qui ne les intéressent pas (ex : trouver un document papier qui parle de... un Cédérom qui parle de... et à quelle page de la brochure lambda trouve-t-on des infos sur le métier B...) Les élèves n'en retireront rien, et ils seront démotivés. S'appuyer sur leurs intérêts personnels, leurs besoins scolaires, les projets de la classe.

 

 

 

4- Les « petits plus » Vie scolaire

 

Communiquer et être à l'écoute

Faire visiter le CDI aux surveillants, expliquer son rôle et ses choix de fonctionnement

Avoir des objectifs d'accueil au CDI clairs, et diffusés (exemple des sorties d'étude en cours d'heure)

Etre à l'écoute des difficultés de la vie scolaire (exemple du passage à la cantine : quand on fait des clubs, éviter si possible les listes de priorité pour la cantine, qui sont très difficiles à gérer pour les surveillants. Faire les clubs avant ou après le repas.)

 

Le CDI, les études et le foyer sont en inter-action : si ça va bien en étude, si c'est calme, si les élèves ne les fuient pas, on vit mieux au CDI !... Par ailleurs, la lecture et le travail ne sont pas réservés à un seul lieu.

Alors, pourquoi ne pas proposer des outils au CPE pour les études ?

On peut lire ailleurs qu'au CDI :
-
Proposer une caisse de livres pour l’étude, le présenter aux surveillants en leur conseillant un fonctionnement facile (livre en échange du carnet, caisse sous clé ou dans le bureau VS en fin d’heure). Faire toujours la même composition : 5 livres doc, 5 bd, 5 albums, 5 magazines.
- Inventer des prix littéraires qui peuvent avoir lieu en étude, avec des livres courts, des BD, des mangas (Cf malle Mathurin)

On peut travailler ailleurs qu'au CDI :
- fournir manuels, usuels, guides brevet...(couverts et neufs). Demander un budget spécifique pour ces achats ; ça fait partie de la politique documentaire du collège !